LES RENCONTRES
Professionnelles

Le métier de directeur de festival de cinéma – Rencontre avec Christophe Leparc – Jeudi 08 février 2018

“ Pour faire des films, il faut côtoyer ceux qui en font ! ”

Christophe Leparc

Comment décririez-vous votre poste de Secrétaire Général de la Quinzaine des Réalisateurs ?

Le Secrétaire général, c’est le second du Délégué général, lui-même étant le directeur artistique, mon rôle étant de tout faire pour qu’il puisse travailler dans les meilleures conditions. Je m’occupe également de présenter les films choisis de la meilleure manière possible et d’accueillir les réalisateurs comme il le faut. Je dois donc trouver le financement, réaliser un travail de prospection, gérer les contacts entre l’équipe organisant la manifestation et les professionnels.

Quel est votre regard personnel sur le cinéma français ?

Je trouve que nous sommes un peu sortis des films « petit bourgeois » tournés entre 4 murs d’un appartement parisien et que l’on commence, depuis quelques années, à s’ouvrir à autre chose que Paris. Ce que je trouve remarquable chez les jeunes réalisateurs français, c’est la faculté qu’ils ont à s’emparer des codes de films de genres, que ce soit la comédie ou le film noir par exemple. Ils arrivent à faire des œuvres très personnelles mais accessibles. Il n’y a plus de sous-genres dans le cinéma. On peut faire un film d’auteur tout en faisant une comédie.

Le Cinemed traite, lors de chaque édition, d’un pays en particulier. Lequel sera traité lors de la prochaine édition en 2018 ?

L’idée est de voir dans l’actualité, dans quel pays le cinéma « bouge » et se développe. Pour le prochain Festival, nous nous intéresserons au Liban : de plus en plus de films libanais se démarquent étant donné que le pays fait émerger de nombreux producteurs et de nombreux auteurs que nous souhaitons mettre en avant dans cette édition.
Secrétaire général de la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes depuis 2008 après avoir été responsable sur la Croisette de la coordination à la Semaine de la Critique, Christophe Leparc est aussi depuis quelques années, le Directeur de Cinemed, le Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier.

Quels conseils donneriez-vous à des étudiants souhaitant entrer de façon active dans le milieu professionnel ?

Il n’y a rien de mieux que la pratique. Si vous voulez faire des films, il faut commencer par côtoyer ceux qui en font pour mettre le pied à l’étrier, apprendre les techniques et appliquer les théories le plus possible et se faire des relations en rapport au métier que vous convoitez. L’aspect pratique est le plus important.

© Article par Robin Goffin

2018-02-18T17:08:00+00:00
X