LES RENCONTRES
Professionnelles

Le métier de régisseur – Rencontre avec Etienne Leduc, Régisseur Général de la série Candice Renoir – Jeudi 09 novembre 2017

 » Le régisseur général, c’est à la fois la maman et le papa du film « 

Etienne Leduc, régisseur général de la série « Candice Renoir » diffusée sur France 2 depuis 2013, a donné une conférence sur le métier de régisseur aux étudiants de la première promotion de l’Ecole Travelling. Durant plus d’une heure, il leur a dévoilé son parcours de vie, ses anecdotes de tournage mais aussi des conseils avisés pour ces futurs professionnels du cinéma et de la télévision.
Assistant réalisateur sur L’Impure (1990), régisseur sur des films comme Le hasard fait bien les choses (2002) ou encore Les Héritières (2008), Etienne Leduc a posé, depuis maintenant plus de 5 ans, ses bagages de régisseur général sur la série policière menée hautement par l’actrice Cécile Bois. Une série française installée à Sète qui compte déjà 46 épisodes en 5 saisons et dont la saison 6 est prévue sur nos écrans pour le courant du mois de mai 2018. Candice Renoir affiche d’ailleurs au compteur une moyenne de 3,8 millions de téléspectateurs par épisode.

Comment avez-vous découvert le métier de régisseur général ?

Complètement par hasard, au départ je voulais travailler dans la musique. J’habitais en région parisienne, j’avais 22 ans et un jour, j’ai croisé une de mes connaissances qui cherchait quelqu’un pour travailler sur un film. Il leur fallait une personne qui possédait le permis poids lourd. Etant donné que je l’avais obtenu pendant mon service militaire, j’ai accepté et je me suis retrouvé embarqué dans cette expérience. J’ai commencé en tant que chauffeur de production puis après les tournages se sont enchainés et je suis devenu régisseur général en passant par quelques expériences dans la production.

Si vous deviez décrire votre métier de régisseur général en quelques mots…

C’est organiser le tournage d’un film. L’assistant réalisateur fabrique un plan de travail et le réalisateur général, secondé par son équipe, met tout en œuvre pour que ce qui est sur le papier se réalise le jour j. C’est toute la logistique et l’organisation générale du film. Le régisseur général, c’est la « maman » et le « papa » du film.

Vous êtes arrivé sur le projet de Candice Renoir depuis ses débuts en 2012, quelle est la particularité de cette série ?

Sur le plan artistique, c’est une série qui a trouvé la recette qu’est ce personnage principal auquel beaucoup peuvent s’identifier. Le casting est très bon, les décors permettent de faire de belles images étant donné la richesse visuelle de la région. Les spectateurs se sont attachés saison après saison et la série est vendue dans plus de 70 pays, ce qui prouve que cette série a encore beaucoup a apporté

Après avoir travaillé dans le cinéma et la TV, avez-vous une préférence ?

Non que ce soit pour la télévision ou au cinéma, c’est le même métier. Tous les projets que j’ai fait ont été humainement agréables. Il est vrai que sur un long-métrage, il y a beaucoup plus de pression de la part de la production de par les financements mais ce sont deux univers totalement intéressants.
Quels conseils donneriez-vous à de futurs professionnels du cinéma et de la télévision ?
Il ne faut pas avoir peur de bouger, de suivre un film et de le tenir. Etre régisseur, c’est vouloir gérer les conflits et les difficultés que l’on peut rencontrer dans un tournage. Le plus difficile est de trouver sa première expérience professionnelle. Il en faut avant tout essayer de se créer un réseau.
© Article et propos recueillis par Robin Goffin, photos : Léo Normani
2018-01-06T16:51:07+00:00
X