loader image
L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DU CINÉMA & DE LA TÉLÉVISION DE MONTPELLIER

Alexandra
Lamy
Marraine 2021

Marraine de la promotion 2021

ALEXANDRA LAMY

En 2021, c’est Alexandra Lamy qui nous fait l’immense honneur d’être marraine de la cinquième promotion de l’école de cinéma et de la télévision : Travelling.

En 1995, Alexandra Lamy décroche son premier rôle dans une publicité réalisée par Patrice Leconte. La même année, elle fait une apparition dans La Croisière foll’amour. Elle devient célèbre grâce à la série télévisée à succès Un gars, une fille, diffusée sur France 2, qui compte 486 épisodes entre 1999 et 2003, et où elle donne la réplique à Jean Dujardin. Elle passe au théâtre et reçoit une nomination aux Molières 2004, dans la catégorie Révélation théâtrale féminine, pour son rôle dans Théorbe de Christian Siméon. Elle fait aussi des apparitions dans la shortcom Palizzi, et prête sa voix à Rose McGowan dans Grindhouse.

Elle poursuit dans une veine romantique : On va s’aimer, d’Ivan Calbérac, en 2006 ; Cherche fiancé tous frais payés en 2007 ; et le musical Modern Love, en 2008. En 2009, elle vient présenter le film Ricky de François Ozon au 59e Festival de Berlin, qui est en compétition pour l’Ours d’or. Ce passage à un registre dramatique et fantastique lui permet de livrer une performance saluée. Cette même année, elle tient un second rôle dans la grosse production Lucky Luke, de James Huth, où elle redonne la réplique à Jean Dujardin.

L’année 2012 marque un nouveau tournant : elle partage l’affiche du polar Possessions, avec Jérémie Renier, Julie Depardieu et Lucien Jean-Baptiste ; elle fait partie de la distribution réunie par son compagnon pour le film à sketches Les Infidèles, où elle joue dans le segment dramatique, La Question, d’Emmanuelle Bercot ; est dirigée par Sandrine Bonnaire dans le drame J’enrage de son absence, avec William Hurt et Augustin Legrand ; et enfin tient le premier rôle féminin de la comédie L’Oncle Charles, d’Étienne Chatiliez. En 2014, elle alterne comédie de bande — Jamais le premier soir, avec Mélanie Doutey et Julie Ferrier — et drame, avec De toutes nos forces, de Nils Tavernier. L’année 2015 est marquée par sa participation à la grosse comédie Bis, de Dominique Farrugia, où elle donne la réplique à Franck Dubosc et Kad Merad. En parallèle, elle développe son registre dramatique à la télévision dans Une chance de trop, adaptation du roman d’Harlan Coben, qui lui vaut même le prix de la meilleure interprétation féminine, au Festival de la fiction TV de La Rochelle 2015. Elle fait partie du jury du 26e Festival du film britannique de Dinard,

présidé par Jean Rochefort. Elle confirme sa popularité et revient ainsi aux comédies grand public.

En 2016, elle tient le rôle principal dans le téléfilm dramatique Après moi le bonheur réalisé par Nicolas Cuche. Le réalisateur Éric Lavaine la choisit pour interprète principale de ses comédies Retour chez ma mère en 2016, et L’Embarras du choix en 2017. Il la recommande aussi à l’acteur Franck Dubosc quand ce dernier décide de passer derrière la caméra. Il lui confie le premier rôle féminin dans Tout le monde debout, celui d’une quadragénaire en chaise roulante, solaire et positive, dont le héros, incarné par Dubosc, tombe amoureux.

Entre-temps, l’actrice évolue dans des projets abordant des problèmes de société : auprès de Benoît Poelvoorde pour la comédie dramatique 7 jours pas plus, écrit et réalisée par Héctor Cabello Reyes. La même année, elle fait partie du casting du drame historique Nos patriotes, de Gabriel Le Bomin, qui raconte la vie d’un jeune tirailleur sénégalais durant la seconde guerre mondiale. Enfin, elle est la tête d’affiche du drame Par instinct, écrit et réalisé par Nathalie Marchak, où elle joue une femme d’affaires projetée dans une affaire d’esclavagisme.

En 2018, elle joue une directrice de campagne dans la satire politique Le Poulain, écrite et réalisée par le dessinateur de bande dessinée Mathieu Sapin. Elle tourne également dans Convoi exceptionnel, de Bertrand Blier, aux côtés de Gérard Depardieu, Christian Clavier et Édouard Baer. Elle enchaîne ensuite les retrouvailles : avec Éric Lavaine pour la comédie dramatique Chamboultout, puis, pour la suite de leur succès, Retour chez ma mère. Enfin, elle rejoint Franck Dubosc pour sa deuxième réalisation, plus autobiographique, Le Sens de la famille, prévue pour 2020.

Demande de documentation

NIVEAU D'ÉTUDES *
CYCLE SOUHAITÉ *
VOTRE DEMANDE